Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazgui a annoncé, samedi à Mascara, la constitution d’une commission nationale au ministère pour statuer dans près de 10.000 actes de concession agricole en suspens.

Le ministre a affirmé la détermination de l’Etat à encourager les projets de partenariat public-privé pour la modernisation du secteur agricole, l’augmentation du rendement et la diversification de la production, surtout de produits stratégiques, appelant à la généralisation des expériences réussies des fermes pilotes.

Abdelkader Bouazgui a estimé  que la plupart des expériences dans le domaine de l’investissement privé ont réussi dans le secteur agricole en Algérie et que leurs fruits sont visibles à travers l’approvisionnement du marché en quantité et qualité suffisantes en différents produits agricoles auparavant importés.

Il a ajouté que ces expériences font l’objet de valorisation en même temps  que la récupération du foncier agricole de celles ayant échoué et son octroi aux investisseurs disposant de capacités à développer l’investissement.

Rédaction AF