Ex-détenu de Guantanamo, Djamel Améziane, a décidé de poursuivre le gouvernement fédéral du Canada pour les sévices qu’il affirme avoir subis. Il réclame rien de moins que 50 millions de dollars de dédommagement.

“J’ai été rapatrié de Guantanamo et je suis parti presque sans foyer, je n’ai pas pu trouver d’emploi […] alors un règlement serait très utile pour que je puisse reprendre ma vie en main”, a déclaré Djamel Améziane cité par le quotidien canadien The Globe And Mail.

Selon ce journal, l’ex-détenu de Guantanamo, qui affirme avoir été torturé, compte réclamer des dommages-intérêts de 50 millions de dollars, au motif que les services de sécurité canadiens ont prêté main forte à leurs homologues américains.

Djamel Ameziane a quitté l’Algérie dans les années 1990. Il a rejoint le Canada en décembre 1995 où il a demandé le statut de réfugié. Il a vécu pendant cinq ans à Montréal, fréquentant assidûment des mosquées fréquentées,selon les Américains, par des membres d’Al-Qaïda.

Après le rejet de sa demande d’asile par le Canada, Djamel Ameziane a pris le chemin de l’Afghanistan, puis du Pakistan en octobre 2001 où il a été capturé et remis aux Américains en contrepartie d’une prime.

L.R.