L’Algérie n’a exprimé aucune réserve contre les décisions prises dans le cadre de la réunion convoquée en urgence par l’Arabie Saoudite hier dimanche pour discuter des « atteintes de l’Iran à la sécurité de la région. À la fin de la réunion qui a regroupé les ministres des Affaires étrangères des pays arabes, une déclaration conjointe a été présentée définissant le Hezbollah comme organisation terroriste et annonçant une saisine du Conseil de sécurité de l’ONU. Serait-ce un changement de cap de la diplomatie algérienne ?

Aucune réserve n’a été émise par la diplomatie algérienne à l’encontre des décisions prises lors de cette réunion qui s’est tenue au siège de la ligue arabe hier dimanche, a rapporté le quotidien El Bilad ce lundi. L’Algérie se serait-elle alignée sur les positions de la diplomatie saoudienne?

En tout cas, le revirement est à la mesure des accusations portées par l’Arabie Saoudite contre son ennemi de toujours l’Iran. Dans la déclaration finale, les ministres des Affaires étrangères des pays arabes ont défini le Hezbollah comme une organisation terroriste. Il est également précisé que les pays arabes n’ont pour l’instant pas déclaré la guerre à l’Iran, mais qu’une démarche sera initiée incessamment pour interpeller le Conseil de sécurité de l’ONU sur ce qui a été qualifié d’ « atteintes répétitives à la sécurité de la région », dans la perspective d’y mettre un terme.

Dans le même communiqué, il est aussi noté que « l’Iran est en train de semer le trouble en envoyant des groupes terroristes partout dans les pays arabes ». Les MAE arabes ont également condamné une ingérence de l’Iran dans les affaires intérieures de leur pays.

On peut aisément comprendre les intentions de l’Arabie Saoudite, qui a convoqué une réunion extraordinaire afin de convaincre les pays arabes de la soutenir pour qu’elle face adopter une résolution onusienne portant une condamnation de « l’Iran et des milices arabes liées à ce pays », mais on ne peut que caler devant ce revirement de l’Algérie. Pourtant Alger entretient d’excellentes relations Téhéran.

M. M.

 

Notez cet article