La clémentine est née en Algérie, il y a de cela plus d’un siècle. Devenue célèbre à partir des années 1920, ce fruit délicieux a été baptisé du nom de son concepteur, le frère Clément, membre de la congrégation chrétienne de l’Annonciation. Cet agrume est le fruit d’un croisement entre la mandarine et l’orange douce. Le résultat en est surprenant. Il supplante, aujourd’hui, la mandarine en popularité.

Voilà un fruit qui traîne avec lui un petit bout de notre histoire. La clémentine a connu son essor à partir des années 1920 en Algérie. Ce délicieux fruit découvert à Miserghine, dans l’Oranie, est baptisé au nom du frère Clément, frère de l’Annonciation, une congrégation chrétienne originaire de Montpellier et qui s’était établie dans l’Ouest de l’Algérie à partir des années 1840.

L' »Annonciation » se chargeait de recueillir des orphelins. Le centre religieux entretenait également une pépinière s’étalant sur 20 hectares. À la fin des années 1840, elle recevait de l’État colonial 12 hectares supplémentaires pour servir au développement de cette  pépinière, devenue, par la suite, célèbre grâce à ses innovations.

On y achetait surtout des vignes et des agrumes. Elle eut vite de nombreux clients. C’est là que travaillait le frère Marie-Clément Rodier. C’est lui qui a introduit dans cette région plusieurs centaines d’espèces d’arbres forestiers, fruitiers ou d’ornement, sans compter une merveilleuse collection de rosiers qui comprenaient près de 600 variétés des plus rares.

Dans cette pépinière, plusieurs  variétés de plantes et de fruits ont été développés entre autres une espèce de mandarine, qui a fait l’admiration des connaisseurs, et que les orphelins de l’établissement baptisèrent du nom de Clémentine

L’origine ou l’hérédité de ce fruit désormais populaire est assez mystérieuse. Les botanistes l’ont découvert sur le tard, alors que le frère Marie-Clément en faisait déjà exploitation. Son invention reste floue. Elle remonterait à une époque située entre 1892 et 1900. La pierre tombale du religieux la situe en 1894, mais des auteurs, tous sérieux, sont loin d’être d’accord sur cette date.

Tout un mystère entoure la découverte de ce fruit. Ce dont on est sur, c’est que le la Clémentine  et le fruit d’un croisement entre la mandarine et l’orange douce. Découverte en Algérie il y a de cela plus d’un siècle, elle se cultive principalement dans les régions à climat doux. Le fruit qui a toujours connu un grand engouement est recouvert par une peau que l’on nomme pelure, qui est d’ailleurs très facile à retirer. Sa couleur est plus foncée que celle de la mandarine et elle est riche en vitamine « C ».

M.M.