Le site gazier de Krechba, prés de Hassi Massaoud, a été l’hôte, les 14 et 15 novembre en cours, d’une délégation de l’OTAN qui y a effectué une visite qui a tout l’air d’être secrète. 

La visite de cette délégation, conduite Michael Rühle, chef du département sécurité énergétique de l’OTAN, n’a pas été, selon ALG24, annoncée par les autorités algériennes. Elle est d’autant plus énigmatique que le site en question a été ciblé par une attaque terroriste, perpétrée par AQMI en mars 2016, lors de laquelle plusieurs obus ont été lancés contre les installations gazières.

Notons que la délégation a été préalablement reçue par la secrétaire générale du ministère de l’Energie, Fatma-Zohra Cherfi. Un échange de vues a eu lieu entre les deux partie sur les menaces terroristes et cybernétiques sur les infrastructures énergétiques sensibles, ajoute la même source.

Selon l’OTAN, l’évènement est parmi les plus importants depuis que l’Algérie a rejoint le Dialogue méditerranéen, il y a plus de 20 ans.

L.R.