Transport/ Réception de 17 gares routières en 2018

0
1571

La Société de gestion des gares routières d’Algérie (SOGRAL) promet que dix-sept (17) gares routières devraient être réceptionnées à travers le pays en 2018, dont la plupart dans le Grand Sud.

« La SOGRAL prévoit la réception progressive de 17 gares routières de transport de voyageurs, à travers le pays, au courant du premier semestre 2018 », a indiqué  Azzeddine Bouchida, en marge de la réouverture de la gare routière inter-wilaya de Tipasa.

L’opération de réception de ces structures prendra effet en janvier 2018 à partir de Blida, avec la livraison attendue d’une station inter-wilayas de type A, a ajouté le même responsable, signalant la réception progressive des autres gares, dont la plupart de type A, tout au long du premier semestre 2018.

Il s’agit, en l’occurrence, de six gares, actuellement en réalisation à Illizi (Ain Amenas, Djanet et Illizi ville) et à Adrar (Aoulef, Ougrout et Reggane), soit trois gares dans chacune de ces deux wilayas, parallèlement à d’autres similaires dans les wilayas de Ghardaïa, Laghouat, Chlef et Bord Bouarreridj notamment, a fait savoir M. Bouchida, insistant sur le caractère moderne de ces structures.

Par ailleurs, le même responsable a annoncé une généralisation attendue de la convention signée avec la Banque de développement local (BDL) aux autres gares du pays.

La convention qui porte sur la réservation électronique des billets et l’ouverture de guichets relevant de la BDL au niveau des gares, dans un souci de sécurisation des fonds de la SOGRAL et des transporteurs, est entrée en vigueur l’année dernière, au niveau des gares routières d’Alger, Annaba et Oued Souf.

Selon le même responsable, la SOGRAL œuvre également en vue de l’ouverture de guichets au profit d’Algérie-Poste, de la Casnos et de certaines sociétés d’assurances au niveau des gares routières de transport de voyageurs.

Au titre de la modernisation des prestations des structures relevant de sa société, il a, en outre, signalé l’acquisition d’équipements intelligents (notamment en matière d’hygiène) garantissant une économie de temps et d’énergie aux agents dévoués à cette tâche et, partant, un meilleur résultat, avec un renoncement définitif à la sous-traitance en la matière, ainsi qu’aux agents de sécurité.

Le PDG de la SOGRAL a par ailleurs prévu une hausse du trafic de voyageurs pour cette année comparativement à l’année 2016, qui a vu le transport de 65 millions de voyageurs.

L.R.