Des joueurs "binationaux" brandissant fièrement le drapeau national. Ph DR

 

La Fédération algérienne de football (FAF) a rectifié le tir pour ce qui est des joueurs algériens évoluant à l’étranger, appelés à renforcer la sélection nationale. Dans un communiqué officiel publié hier sur le site Internet de l’instance fédérale, il a été souligné que «les seuls critères (pour une éventuelle convocation d’un joueur en sélection NDLR) demeurent la qualité technique et la discipline. La qualité technique s’entend par le degré d’assimilation du jeune de la philosophie de jeu mise en place durant le cursus de formation».

Mercredi 29 novembre dernier, un tweet publié sur la page officielle de la Fédération avait provoqué un véritable tollé. «Deux critères seront pris en considération pour convoquer un joueur algérien établi à l’étranger dans l’une des sélections nationales : son engagement inconditionnel en faveur de l’Algérie et sa supériorité technique par rapport aux joueurs exerçant en Algérie», avait-on affirmé. D’anciens internationaux, et non des moindres, à l’image de Antar Yahia ou Madjid Bouguerra, sont montés au créneau pour dénoncer ce qu’ils qualifient de «ségrégation» à l’égard des joueurs binationaux.

Le débat atour de ces derniers refait surface à chaque fois que l’équipe nationale passe par une période difficile. Certains analystes remettent en cause même leur engagement sur le terrain. La FAF a ajouté dans ce dernier communiqué que «le Bureau fédéral a réaffirmé sa volonté de compter sur tous les joueurs algériens qu’ils soient nés en Algérie ou à l’étranger pour renforcer les différentes sélections nationales.

La DTN note, avec satisfaction, que de jeunes joueurs évoluant en France, en Suisse, en Allemagne et au Canada ont envoyé et continuent d’envoyer des demandes pour intégrer les sélections nationales de jeunes, ce qui dénote de l’attachement indéfectible et indiscutable de la communauté algérienne établie à l’étranger à l’Algérie, comme cela a été démontré dans le passé par les nombreux joueurs algériens ayant représenté dignement le football algérien». Finalement, il aura fallu plus d’une semaine pour que la FAF remette les pendules à l’heure.

Elyas Nour

Notez cet article