Une usine de Lafarge en Algérie

L’entreprise Lafarge Holcim Algérie a annoncé ce samedi qu’elle réalisera mardi prochain sa première opération d’exportation de 16 000 tonnes de ciment gris en vrac à partir du port d’Arzew (wilaya d’Oran) vers un pays d’Afrique de l’Ouest. Le ciment a été fabriqué dans la cimenterie d’Oggaz (wilaya de Mascara) de la société LafargeHolcim Algérie.

La multinationale, numéro un mondial du secteur , et installée depuis près d’une décennie en Algérie tient ainsi avec un petit peu d’avance une promesse faite en juin dernier .

Pendant le ramadhan 2017 , le directeur des affaires publiques et communication de l’entreprise , Serge Dubois, avait indiqué que son groupe entamerait ses premières opérations d’exportation de ciment gris et de clinker, au cours du premier trimestre 2018, vers des pays de l’Afrique de l’Ouest.

Il précisait dans ce contexte qu’«il va y avoir un excèdent de 10 millions de tonnes par an de ciment d’ici 2020». «Il y a, a-t-il ajouté, un consensus autour de ce chiffre, et vu les capacités qui sont en train d’être installées, on se prépare déjà à exporter nos excédents», avant de préciser que son groupe compte exporter, dans une première phase, environ 50.000 tonnes de ciment, dès le premier trimestre 2018, vers les pays de l’Afrique de l’Ouest.

S’agissant du choix de l’Afrique de l’Ouest, ce responsable avait expliqué que Lafarge-Holcim dispose déjà d’une structure en Suisse dédiée au commerce international, «Lafarge-Holmium Trading, qui détient 50% des échanges du ciment circulant autour de la Méditerranée et de l’Afrique de l’Ouest, ce qui va nous permettre de trouver des débouchés aux produits algériens».

Yazid Taleb