Résultat du vote de l'Assemblée générale de l'ONU/ Coupure d'écran (Youtube)

Pour la première fois depuis la création de l’Organisation des Nations-Unies en 1945, les Etats-Unis perdent une bataille. La superpuissance, premier contributeur financier de l’ONU, a subi, jeudi un revers des plus humiliants. Sur les 193 pays membres, 128 ont voté contre la décision américaine de reconnaître El-Qods comme capitale d’Israël. 35 pays se sont abstenus. Seuls 9 nations, dont les Etats-Unis et bien entendu l’Etat hébreu, se sont mis aux cotés de la décision du président Donald Tum.

En plus des deux pays concernés, qui sont donc les 7 autres pays qui ont voté en faveur de la décision américaine ? Il s’agit, en majorité des micro-Etats situés dans l’Océan pacifique. C’est le cas du Palaos, de Nauru, de la Micronésie et des Îles Marshall. Il y a également un pays africains, à savoir le Togo et deux nations situées dans les Caraïbes, à savoir le Honduras et le Guatemala.

Pour les abstentionnistes, beaucoup se recrutent parmi les pays africains. C’est le cas du Soudan du Sud, de l’Ouganda, du Lesotho, du Malawi, la Quinée Equatoriale, le Rwanda et le Bénin. Le reste des abstentionnistes se trouve en Europe, à l’image de la Pologne, de la Bosnie-Herzégovine et de la Lituanie, mais surtout en Amérique. C’est le cas du Canada et de l’Argentine.

Mais aucune des grandes puissances, à commencer par les membres de l’OTAN et encore moins du Royaume-Uni n’ont suivi Donald Trump dans son aventure.

Akli Ouali

 

 

Notez cet article