Mohamed Moussaoudja, député FLN de la wilaya de Tindouf et actuel vice-président de l’APN ainsi qu’un autre député faisant partie de la délégation FLN parti en Chine pour participer aux travaux du Dialogue de haut niveau à Beijing entre le parti communiste chinois et d’autres formations politiques venues de plusieurs pays, se seraient comporté de façon indigne en harcelant une correspondante de l’AFP couvrant l’événement.

Sur son compte Twitter, Joanna Chiu raconte ce qui s’est passé en marge des travaux du Dialogue de haut niveau à Beijing entre le parti communiste chinois et d’autres formations politiques venues de plusieurs pays. Son tweet était accompagné d’une photo. Celle de Mohamed Moussaoudja, député FLN de la wilaya de Tindouf et actuel vice-président de l’APN qu’elle accuse de harcèlement sexuel.

Advertisement

afp 287x300 - Scandale / Une journaliste de l'AFP accuse l'actuel vice-président de l’APN de harcèlement

Joanna Chiu affirme qu’elle a été abordée par les délégués FLN ayant pris part à cet événement. « Je veux te marier à mon collègue », aurait proféré Mohamed Moussaoudja. « Je lui lancé un regard colérique », a-t-elle indiqué, ajoutant que le député a répliqué en disant : « C’est une blague ! »

La journaliste a ensuite écrit qu’ « un autre délégué a posé sa main sur le bas de mon dos quand je m’apprêtais à partir». Un comportement indigne d’un représentant du peuple, qui au lieu de s’intéresser à l’objet de sa visite dans un pays étranger, se livre à des pratiques perverses.

M.M.