Front social / Les médecins résidents dispersés à coups de trique à Alger

0
1903

 

Plusieurs médecins résidents ont été blessés dans de violents affrontements avec les forces de l’ordre à l’intérieur même de l’Hôpital Mustapha Pacha à Alger. Plusieurs centaines d’entre eux ont entamé ce mercredi, une action de protestation contre leur tutelle du ministère de la Santé. Les médecins reprochent aux autorités d’avoir fermé les portes du dialogue.

Un médecin résident a été violenté et malmené par la police antiémeute. Ce dernier aurait reçu des coups de trique sur la tête a rapporté le site internet Casbah-Tribune, citant se référant à des témoignages de médecins présents sur place

Plusieurs centaines de médecins résidents, venus des quatre coins du pays, se sont rassemblées ce mercredi à l’intérieur de l’Hôpital Mustapha Pacha à Alger pour protester contre la manière dont sont gérés plusieurs dossiers les concernant.

Le mouvement de protestation s’est radicalisé après l’échec des négociations entre les membres du Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA) et le ministre de la Santé Mokhtar Hasbellaoui. Dans une rencontre ayant réuni les deux parties jeudi dernier, le premier responsable du secteur leur a clairement signifié qu’il ne peut rien pour eux.

Concernant les dossiers du service national, le service civil, le statut du médecin résident ainsi que pour l’amélioration de la formation, M. Hasbellaoui, a soutenu que cela ne relève pas de ses prérogatives.