Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Ould Ali El Hadi, a révélé aujourd’hui le montant de l’enveloppe budgétaire consacré par le gouvernement algérien aux jeux africains de la jeunesse (JAJ) qui devront avoir lieu du 19 au 28 juillet prochain à Alger.

Ainsi, ce sont pas moins de 70 millions de dollars (plus de 700 milliards de centimes) qui ont été accordé par les autorités au Comité d’organisation pour la préparation de l’événement.

Le premier responsable du secteur des sports en a fait l’annonce, aujourd’hui, devant les chefs de mission des délégations africaines réunis à l’hôtel Mercure. Ceux-là devront, d’ailleurs, visiter dès demain les différents sites de compétition et d’hébergement.

La préparation de ce rendez-vous africain a pris du retard en raison du conflit qui oppose le ministère de la Jeunesse et des Sports au Comité olympique algérien (COA). Etant un événement de l’ACNOA, l’Association des Comités nationaux olympiques d’Afrique, c’est à l’instance olympique algérienne qu’échoit logiquement la responsabilité d’organiser cette troisième édition.

Mais le ministre ne veut surtout pas entendre parler de Mustapha Berraf. La majorité des fédérations ont refusées, déjà, de se réunir avec le Président du COA pour préparer ces Jeux africains d’Alger qui seront, faut-il le préciser, qualificatifs, dans certaines disciplines, aux jeux Olympiques de la jeunesse prévus à Buenos Aires en Argentine au mois d’octobre prochain. A rappeler que les JAJ ont été lancé en 2010. La première édition a eu lieu au Maroc en 2010 et la deuxième au Botswana en 2014.

Elyas Nour