Un agent du Mossad, le service secret israélien, impliqué dans la tentative d'assassinat, à la mi-janvier, au Liban, d'un des responsables du Hamas, Mohamed Hamdane, est passé par l'Algérie, avant de rejoindre, la capitale française Paris et de disparaitre par la suite.

C'est ce que révèle le journal libanais "Al Akhbar", s'appuyant sur des rapports de l'enquête relative à l'attentat à la bombe commis le 14 janvier, contre ce dirigeant du mouvement palestinien. L'accusé en question, un certain Kovan Bamarni, est un israélien d'origine irakienne (kurde) disposant aussi de la nationalité suédoise.

Advertisement

C'est avec ce passeport d'un pays européen, qu'il s'est introduit au Liban, qu'il quittera au lendemain de l'attentat s'enfuyant vers la Syrie. Suivant ses déplacements, les services libanais ont appris, de la part de leurs homologues syriens, que celui-ci a quitté Damas en direction de l'Algérie. Par la suite, Kovan Bamarni a pris un vol vers Paris où les libanais ont perdus sa trace. Il faut rappeler, en dernier lieu, que le responsable du Hamas, Mohamed Hamdane a survécu à cet attentat.

Une bombe, placée sous sa voiture, a été actionnée à distance. Bien évidemment, cet agent du Mossad a bénéficié de complicités locales.

Elyas Nour