Dans une correspondance adressée au militant de son parti à Tlemcen, Ahmed Ouyahia a qualifié le front social actuel de simple tentative de chahut précédant les élections présidentielles de 2019.

Toujours dans le cadre de la commémoration du 21e anniversaire de la naissance de son parti, Ahmed Ouyahia a adressé une lettre aux militants du RND à Tlemcen et dans laquelle il est revenu sur les questions brûlantes du moment.

Advertisement

Le patron du RND s’est prononcé sur les grèves qui paralysent, actuellement, plusieurs secteurs névralgiques dont la santé et l’éducation pour dire que cela entre dans le cadre de calcules politiciens dans la perspective des présidentielles de 2019. « Ces mouvements de grève ne sont, en réalité, que des manœuvres politiciennes visant à chahuter les élections présidentielles de 2019 ».

Dans cette lettre, M. Ouyahia a mis en avant la mission première du RND. « Le RND doit déjouer ces tentatives de déstabilisation », a-t-il avancé. Dans le même sillage, M. Ouyahia a, une nouvelle fois, attiré l’attention sur ce qu’il a qualifié de défi sécuritaire. Selon lui, l’urgence absolue est celle de « sauvegarder la stabilité et la sécurité du pays dans une conjoncture régionale des plus précaires ».

A la fin, le SG du parti a tenu à rendre hommage au président Liamine Zéroual ainsi qu’au regretté Abdelhak Benhamouda qu’il a d’ailleurs qualifié de « père spirituel du RND ».