Le gouvernement tente apparemment de diviser les médecins résidents en grève depuis plusieurs semaines. Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, le Collectif autonome des médecins résidents Algériens (Camra) a se démarquer des «négociations» qui sont entrain d’être menées ces jours-ci avec les ministères de l’Enseignement Supérieur et de la Santé.

Si des médecins sont présents aux réunions en question avec ces deux départements, ils ne représentent pas le Camra. «Les membres du bureau national, les docteurs Afiri, Belatrous, Bensbaa, Bouhbal, Guerfi, Hadiby, Hadjab, Ikbal, Meghraoui, Mellah, Naili, Soualil et Taileb, n’ont aucune relation de près ou de loin avec les négociations qui se déroulent actuellement avec les ministères de l’Enseignement Supérieur et de la Santé», indique le Collectif dans son communiqué.

A cet effet, le Camra a dénoncé «toute tentative de division et de manipulation, et appelle à la solidarité et la maturité des résidents afin de faire face à cette énième tentative de déstabilisation». Il faut dire que ce procédé a déjà été utilisé par les autorités. A chaque fois que le gouvernement fait face à un mouvement «horizontal», avec plusieurs porte-paroles, il tente de «trouver» les «interlocuteurs» qui l’arrangent.

Elyas Nour