© Ouest Tribune

Plus de 3 000 enseignants grévistes ont été licenciés après la réception de plusieurs mises en demeure. Plus de 5 000 d’entre eux ont repris les classes, selon le ministre de l’Éducation.

Ils sont 3816 enseignants à avoir été licenciés par le ministère de l’Éducation nationale, a révélé Ennahar Online, citant une source au sein de ce même ministère.

La même source a affirmé que la décision a été prise suite au « refus de ces enseignants grévistes sous la bannière du Cnapeste, d’obtempérer malgré une décision de justice qui a déclaré leur mouvement d’illégale ».

Toujours selon cette source, « 5 446 instituteurs et institutrices ont regagné les classes ces derniers jours abandonnant la grève». Ce serait les mesures de licenciement qui les auraient poussés redéfinir leur position.

Intervenant sur les ondes de la radio nationale la semaine passée, le conseillé au ministère de l’Éducation nationale M. Mohamed Chaib Draa Elthani, a indiqué que 19 000 enseignants grévistes risquaient d’être radiés dans les jours à venir s’ils s’obstinent à entretenir leu mouvement de grève. Une mesure qui devient effective au moment où l’enseignant refuse de rejoindre les classes après la réception de la troisième mise en demeure.

La Rédaction