La Sonatrach vient de remporter une autre bataille face à l’un de ses partenaires avec lequel elle avait un litige.  En effet, l’italien Saipem va verser 200 millions de dollars à la compagnie nationale, dans le cadre d’un accord signé aujourd’hui à Alger, afin de régler «à l’amiable» plusieurs litiges existants entre les deux parties et remontant à quelques années.

«Ce document permet de régler à l’amiable l’ensemble des litiges existant entre Sonatrach et le Groupe Saipem. Ce groupe italien versera environ 200 millions de dollars à Sonatrach, représentant un montant cumulé pour l’ensemble des litiges», a déclaré Abdelmoumen Ould Kaddour, le PDG de la Sonatrach. Celui-ci a indiqué, pour l’occasion, que les négociations ont durées 18 mois.

Advertisement

Au mois de juin dernier, Sonatrach et TechnipFMC (France) avaient décidé de régler «de manière complète et définitive» un litige relatif à la «résiliation du contrat de réhabilitation de la raffinerie d’Alger» et de «mettre fin immédiatement à la procédure d’arbitrage». Les deux sociétés n’avaient pas donné d’indications à propos du «cout financier» de l’accord. Il faut rappeler, en dernier lieu, que le premier responsable de l’entreprise nationale a déclaré, le mois passé, que la Sonatrach a trouvé des accords concernant plusieurs litiges durant l’année passée et qu‘il ne restait, en définitif, que «deux ou trois à régler».

Elyas Nour