Politique / Ouyahia charge les médecins résidents et les enseignants grévistes

0
1247

C’est depuis Biskra que le patron du RND Ahmed Ouyahia s’est adressé aux médecins résidents et aux enseignants en grève depuis maintenant plusieurs mois. Loin du langage de l’apaisement, le chef de l’exécutif les a appelés à « arrêter le train de l’anarchie ».    

Les premiers à avoir reçu les feux nourris d’Ouyahia sont les médecins résidents. « Ils ne sont encore que des généralistes. C’est grâce aux études que leur offre l’Algérie qu’ils deviendront spécialistes », a-t-il asséné, ajoutant que certaines revendications portées par les médecins résidents sont « dépourvues de logique ».

Après les avoir fustigés, Ahmed Ouyahia s’est interrogé devant les militants de son parti à l’occasion du 21e anniversaire du parti sur la possibilité de satisfaire les revendications des protestataires. « Il est facile d’annuler le service civil, mais est-ce que nous voulons un désert médical en Algérie ? »

M. Ouyahia s’est, également, attaqué aux enseignants grévistes. Dans la salle, certains d’entre eux ont tenté de faire entendre leur voix ce qui leur a valu une virulente critique de la part du patron du RND. « Voilà les partisans de l’anarchie. L’anarchie, c’est tout ce que vous savez faire. Au lieu d’enseigner les enfants du peuple, vous faites dans l’anarchie », a-t-il asséné.