Une femme âgée de 22 ans est décédée, hier, au niveau de la wilaya d’El Oued, des suites de complications provoquées par la rougeole.

Aujourd’hui, ce sont quatorze personnes de la même localité qui ont été transférées à l’hôpital pour le même motif. Selon des sources locales, depuis le début de l’année, cinq personnes sont décédées à El Oued en raison de cette maladie.

Plusieurs cas ont été signalés ces derniers mois dans certaines wilayas du Sud du pays. Abdelatif Bensenouci, un professeur du service pédiatrie du CHU Issaad Hassani de Beni Messous, a qualifié la multiplication de ces cas de «situation alarmante».

D’après lui, la réapparition de la rougeole en Algérie avec cette fréquence est due à l’ «échec» des campagnes de vaccination de mars 2017 et janvier 2018. Il faut rappeler que durant l’année dernière, une forte polémique s’est déclenchée au sujet du vaccin «R R» (rubéole, rougeole) qui allait cibler les enfants de 6 à 14 ans. La campagne était programmée dans les écoles. Mais certaines parties, notamment des chaines de télévisions privées, ont semé le doute en évoquant d’ «éventuels risques» liés à la «qualité de ces vaccins».

Beaucoup de parents ont, de ce fait, refusés de faire vacciner leurs enfants. C’est le cas apparemment aussi cette année. C’est ce qui a fait, finalement, que la rougeole est revenue en force au niveau de certaines wilayas du pays.

Elyas Nour

Santé/La prolifération de la rougeole dans le Sud du pays est due à la non-vaccination des enfants
Notez cet article