Intervenant sur les ondes de la radio nationale ce lundi, M. Salah Mekmouche, vice-président de l’exploration et de la production au sein de la compagnie nationale Sonatrach a révélé que le groupe s’apprête à négocier des cessions de parts à des partenaires étrangers. La Sonatrach compte aussi procéder à des changements de contrôle de certaines de ses filiales en Algérie.

« Sur autorisation du ministre de l’Énergie, on peut négocier aussi des cessions de parts de Sonatrach ou carrément un changement de contrôle de certaines entités ici en Algérie », a-t-il affirmé.

Advertisement

Le responsable a par ailleurs, évoquant l’éventualité d’une révision de la loi sur les hydrocarbures dans sa partie relative à la fiscalité. La démarche est justifiée par la nécessité de se défaire des aspects restrictifs de ce texte de loi. La décision serait motivée par la volonté de rendre le secteur plus attractif aux investisseurs.

« L’Algérie n’est pas en reste, et on a vu que la loi actuelle était un peu restrictive pour les partenaires. C’est l’avis des partenaires qu’on a écouté. On en a tenu compte, mais on fera une loi pour faire un partenariat gagnant-gagnant avec tous les partenaires », a-t-il fait savoir.