taxi
taxi

Le Directeur général de l’Office national des droits d’auteur et droits voisins (ONDA), M. Sami Bencheikh El-Hocine a reproché aux chauffeurs de taxi de diffuser de la musique dans leurs véhicules tout à fait illégalement.

« Les taxis qui embarquent cinq ou six personnes et leur mettent de la musique, que ce soit du raï, Celine Dion ou autres, se doivent de payer, parce qu’ils sont soumis légalement à une redevance de droits d’auteur », a-t-il déclaré en marge d’une conférence de presse animée à Alger.

De leur côté, les chauffeurs de taxi ont exprimé leur mécontentement. Certains d’entre eux ont évoqué « une nouvelle contrainte qui vient se greffer à toutes les autres difficultés auxquelles ils font face dans cette conjoncture de crise ».