Pour des prêches « radicaux » et des « propos haineux », un imam d’origine algérienne risque d’être extradé de France. La justice reproche à El Hadi Doudi, 63, est un imam qui active dans une mosquée de Marseille.

Selon l’AFP, la justice française a donné soin feu vert pour l’extradition de l’imam radical. Des « actes de provocation explicite et délibérée à la discrimination, à la haine ou à la violence », lui sont reprochés par les autorités françaises.

Les autorités française mettent en cause des discours qui « appellent à la défaite et à la destruction des mécréants », « incitent à l’application de la loi du talion à l’encontre de ceux qui combattent Dieu et son prophète et à l?égard desquels la sentence de Dieu est la mort ou la crucifixion ». Ou encore des propos qui « présentent les Juifs comme des « impurs », « les frères des singes et des porcs » et incitent à prononcer la formule « Allah akbar » dans les lieux publics pour « effrayer les mécréants » ».

Le concerné a nié ces accusations estimant qu’il s’agit de « messages contenus dans le Coran ». Il reconnaît certains faits mais récuse le fait d’appeler à la violence, selon la même source. Pour échapper à l’expulsion, ce père de 7 enfants propose de renoncer à son travail d’Imam.

Justice/ La France va expulser un imam salafiste vers l’Algérie
3.3 (66.67%) 6 votes