La jeune résistante palestinienne âgée de 17 ans, Ahed Tamimi, a été condamnée à huit mois de prison, pour avoir frappé un soldat israélien en Cisjordanie en décembre 2017. Les juges du tribunal militaire israélien ont accepté un accord de « plaider coupable », conclu un peu plus tôt entre le procureur et la défense de l'adolescente palestinienne, sans quoi elle aurait pu passer des années derrière les barreaux.

La fillette est devenue une véritable icône de la résistance palestinienne. Son procès a été très médiatisé au point d’en devenir un événement international. L’adolescente est présentée dans les médias comme la digne héritière d’une famille de résistants.

Advertisement

La petite Ahed avait été arrêtée le 19 décembre pour avoir été filmée en train de frapper des soldats israéliens. La jeune fille de 17 ans faisait face à 12 chefs d’accusation.

Avant que l’accord ne soit scellé, le tribunal militaire israélien a requis sept chefs d’accusation dans l’incident avec les soldats israéliens en Cisjordanie et cinq autres dans lesquels Ahed Tamimi a été impliquée dans une autre affaire en 2017.