La chancelière allemande Angela Merkel et le président américain Donald Trump ont exprimé leurs inquiétudes ce vendredi, au sujet des nouvelles armes développées par la Russie et qui ont été qualifiés, dans un discours prononcé par Vladimir Poutine, d’invincibles.

« La chancelière et le président des États-Unis sont inquiets des dernières déclarations du président russe Vladimir Poutine concernant le développement de l’arsenal militaire russe et ses conséquences sur les efforts de contrôle international des systèmes d’armements », a indiqué vendredi la chancellerie allemande dans un communiqué.

Berlin a souligné un « contournement délibéré des accords sur le contrôle des armes », « des violations flagrantes des lois internationales lors de l’annexion de la Crimée » ou encore une « attitude menaçante à l’égard des États voisins ».

De son côté, l’administration Trump a accusé Moscou de « violation directe » de deux traités majeurs dans le domaine du désarmement à savoir  le INF portant sur les armes nucléaires à portée intermédiaire, paraphé par Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev en 1987 et le New START qui est un traité de réduction des armes nucléaires signé le 8 avril 2010 à Prague, entré en vigueur en 2011. Ce dernier est censé durer au moins jusqu’en 2021.

À l’origine de ce malaise, un discours prononcé par Vladimir Poutine devant le Parlement russe. Lors de cette prise de parole, le président russe a surpris l’auditoire en énumérant pendant près d’une heure les dernières armes de haute technologie de la Russie avec images de synthèse, infographies et vidéos.

Il s’agit notamment de nouveaux types de missiles de croisière avec une « portée illimitée », des hypersoniques, des minis submersibles à propulsion nucléaire ou encore une arme laser dont il s’est gardé de donner les détails.

Armement / Les États-Unis et l’Allemagne effrayés par l’« invincibilité» du nouvel arsenal russe  
4.5 (90%) 6 votes