La première usine de filature du complexe des textiles de Relizane a démarré sa production, jeudi 15 mars, a annoncé ce lundi le ministère de l’Industrie cité par l’agence officielle.
Il s’agit là de la première étape qui durera du 15 mars au 15 avril pour l’ensemble de la ligne filature Denim pour la confection de jeans, le démarrage s’effectuant de manière progressive. La production attendue à l’issue des essais est de l’ordre de 60 tonnes par jour.
La réception des installations de tissage, finissage de tissus Denim ainsi que la confection sont prévues d’ici fin de l’année en cours. L’usine de production de filature Denim et non Denim (toile et coton) disposera d’une capacité de 30 millions de mètres par an.
Le complexe a été réalisé dans le cadre d’un partenariat conduit par la société mixte algéro-turque Tayal, détenue par des actionnaires composés des entreprises publiques algériennes C&H, Texalg et la SNTA et la société turque Intertay, filiale du groupe turc Taypa.
Le coût global du projet s’élève à 170 milliards de dinars. Il devrait selon ses promoteurs employer pas moins de 25.000 personnes au bout de la seconde phase de son développement.

Rédaction AF