Les dernières déclarations du PDG de Seat M. Luca de Meo viennent, encore une fois, semer le doute sur les activités menées dans les usines de montages installées en Algérie. Communiquant le bilan du constructeur, ce dernier a affirmé que l’Algérie est le quatrième plus grand marché de la marque.

Lors d’un point de presse tenu hier lundi et consacré au bilan annuel du constructeur espagnole Seat propriété du géant allemand Volkswagen, Luca de Meo a révélé que la compagnie a exporté 4 700 unités en Algérie les deux derniers mois. Il a également souligné le fait que le marché algérien connaît un véritable engouement pour les produits de la marque. Ce dernier l’a même placé devant des marchés où le label est traditionnellement encré comme en France ou encore en Italie.

Les propos du PDG de Seat viennent donc nourrir la polémique concernant les usines de montage algériennes qui demeurent incapables de réaliser le moindre taux d’intégration, un an après le début de la production en ce qui concerne Sovac. Les chiffres annoncés ont également le mérite de conforter l’idée selon laquelle, les concessionnaires algériens achètent des voitures en l’état avant de se faire facturer un démontage partiel permettant leur introduction sur le territoire national. Affaire à suivre.

Montage automobile / Sovac fait-il de l’importation déguisée ?
3.1 (61.67%) 24 votes