C’est un véritable feuilleton. Il n’y a pas un jour qui passe sans que l’affaire de la domiciliation du match de la Coupe d’Algérie de football, JS Kabylie – USM Blida, ne connaisse un nouveau rebondissement.

Hier, le club de Tizi Ouzou avait opté officiellement pour le stade du 8 mai 1945 de Sétif. Un choix qui va être finalement rejeté par la Commission de la Coupe d’Algérie de la fédération algérienne de football (FAF) en raison de la «non-conformité» de cette enceinte sportive puisque sa capacité n’atteint pas aussi les 20 000 places.

Advertisement

Une information confirmée, aujourd’hui, par Noureddine Bakiri, le président de cette commission à la chaine de télévision «Ennahar». D’ailleurs, dans la lettre d’engagement de l’ES Sétif en cette compétition, signée par son président Hacèn Hemar, il y a quelques mois, il est clairement mentionné que la capacité du stade de Sétif est de 16 000 places.

D’après la réglementation, la JSK n’aura plus la latitude de choisir un autre stade. C’est la FAF qui lui attribuera un d’office. Et ça sera fort probablement celui du 5 juillet d’Alger comme ça a été fixé, samedi dernier, par l’instance fédérale, avant que cette domiciliation ne soit annulée après les protestations des Jaune et Vert.

Les responsables de la JSK avaient pensé, dans un premier temps, aux stades de Bejaia et Bordj Bou Arreridj mais ces deux là aussi n’ont pas la capacité de 20 000 places, comme exigé par la FAF pour les rencontres des quarts et des demi-finales. Il est à rappeler que le stade du 1er novembre de Tizi Ouzou ne dispose pas également de cette capacité.

Elyas Nour