Dix wilayas déléguées, du Sud du pays essentiellement, vont être promues wilaya à part entière dans les toutes prochaines semaines.

Le secrétaire générale du Front de libération national (FLN), Djamel Ould Abbes, a annoncé aujourd’hui à Tamanrasset, devant les militants de son parti, que le Chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, a ordonné au gouvernement de revoir, dans les plus brefs délais, la «carte administrative» des wilayas déléguées. C’est dans cette optique là que le premier responsable du l’ex-parti unique a indique que les dix wilayas déléguées existantes (en dehors de la capitale) vont se transformer en wilaya dans quelques semaines.

Advertisement

Même si Ould Abbas ne l’a pas évoqué, il se pourrait que pour la même occasion, d’autres wilayas déléguées, notamment dans les hauts plateaux, verront le jour. Il faut noter que c’est le décret présidentiel 15-140 du 27 mai 2015 «portant création de circonscriptions administratives dans certaines wilayas et fixant les règles particulières qui leur sont liées» qui a permis aux autorités de créer ces dix nouvelles entités.

Auparavant, elles n’existaient que dans la capitale. Ces wilayas déléguées sont Timimoun, Bordj Badji Mokhtar, Ouled Djellal, Béni Abbès, In Salah, In Guezzam, Touggourt, Djanet, El Meghaier et El Meniaa. Comme on le voit, deux wilayas, les plus vastes d’Algérie, ont donné lieu chacune à deux wilayas déléguées, Adrar pour Timimoun et Bordj Badji Mokhtar et Tamanrasset pour In Salah et In Guezzam.

Elyas Nour