Repentir / L’ANP appelle les familles des terroristes à se rendre

0
811

L’Armée populaire nationale (ANP) a lancé, hier, un appel en direction des terroristes et leurs familles afin de poser les armes et bénéficier des dispositions de la charte pour la paix et la réconciliation nationale.

L’armée a donné l’exemple de ceux qui se sont rendus récemment, appelant ceux qui demeurent au maquis, de «suivre le chemin prit par beaucoup d’autres familles, ces derniers temps ».

L’ANP a, dans ce sens, mis en évidence le «repentir» de la famille du terroriste F. Salah qui s’est rendue, jeudi dernier, aux autorités militaires de Jijel. Composée de dix personnes, la famille de ce terroriste vivait dans de très mauvaises conditions, souligne le communiqué du MDN, qui a indiqué que les individus en question ont été pris en charge par les services concernés.

Il faut rappeler, en dernier lieu, que la Charte pour la paix et la réconciliation nationale a été adoptée par référendum le 29 septembre 2005. L’ordonnance portant sa mise en œuvre a été signée le 27 février 2006. La Charte était pourtant limitée dans le temps (six mois à partir de la date de sa publication) mais la présidence avait décidé de la prolonger «indéfiniment».

Douze ans après la fin de validité de ce texte, des terroristes continuent toujours de bénéficier des dispositions de ce texte garantissant l’abandon des poursuites judiciaires contre les repentis.

Elyas Nour