Université de Bouira/Des mandats de dépôts dans l’affaires de la séquestration d’un doyen

0
824

Cinq étudiants ont été placés sous mandat de dépôt et sept autres sous contrôle judiciaire. C’est le verdict prononcé dimanche par le tribunal de Bouira dans l’affaire de la séquestration du Doyen de la Faculté des sciences économiques de l’université de la ville.

En mars dernier, le doyen de la faculté de l’Economie de l’Université de Bouira s’est jeté de son bureau, situé en 2ème étage après avoir été « séquestré » durant plusieurs heures par des étudiants appartenant à l’UNEA (Union nationale des étudiants algériens), une organisation proche du FLN. Ces étudiants voulaient selon toute vraisemblance obtenir de meilleures notes. Le doyen a été sauvé de justesse après son transfert à l’hôpital de Bouira.

Après avoir été suspendu de toute inscription à l’université pour une durée de deux ans, les douze étudiants incriminés ont été présenté, dimanche, devant le Procureur de la République près le tribunal de Bouira. Ils sont poursuivis pour « menaces de morts », « outrage à la personne du doyen de la faculté » et « atteinte aux biens de l’Etat ».

Akli O.