L’ex PDG d’Algérie Telecom, Brahim Ouarets, a été officiellement innocenté dans l’affaire de dilapidation des deniers publics pour laquelle il avait été poursuivi en justice et condamné à cinq années de prison ferme en 2007.

Selon le quotidien El Watan, ce dernier a reçu la notification de cette décision il y a quelques jours, à la suite du recours traité par la Cour suprême au mois d’avril dernier. Ayant, de tous temps, clamé son innocence, Ouarets n’a cessé d’affirmer qu’il était victime d’une «cabale».

C’est en 2006, alors qu’il était PDG de cette entreprise publique, que les services de sécurité ont enclenchés une enquête relative à la dilapidation de 222 millions de dinars (22,2 milliards de centimes). Ouarets, en plus de dix de ses collaborateurs, principalement de hauts cadres d’Algérie Telecom, ont été arrêtés.

En 2007, le tribunal d’El Harrach prononce à l’encontre de l’ex PDG une peine de cinq ans d’emprisonnement ferme. Ce dernier perd également son procès en appel. Entre temps, alors qu’il est en prison, l’ancien patron d’AT se fait amputer d’un pied, suite à un diabète. Il a été libéré en 2011.

Depuis, Ouarets s’est affairé à vouloir «rétablir la vérité». C’est après une bataille qui a durée plusieurs années qu’il a été finalement innocenté. Il faut rappeler qu’Algérie Telecom est l’une des entreprises qui a connu le plus de PDG durant ces vingt dernières années. Si certains ont été tous simplement appelés «à d’autres fonctions», d’autres ont eu des démêlés avec la justice. Pour plus d’un, il y a eu beaucoup de «cabales» qui visaient dans les faits l’entreprise.

Elyas Nour

Après cinq ans passés en prison / L’ex PDG d’Algérie Telecom, Brahim Ouarets, innocenté
1 (20%) 3 votes