Bordj Bou Arreridj / Un imam se fait prendre pour cumul illégal d’emplois

0
2220

Espérant faire des affaires et continuer à empocher le salaire de son ancienne fonction, un imam originaire de la wilaya de Bordj Bou Arreridj s’est livré à une pratique frauduleuse des plus viles. Actuellement président d’une APC, ce dernier continue de se rendre à  la mosquée, mais ses apparitions se font de plus en plus rares, ce qui a éveillé les soupçons.

Contrairement à ce que certains pensent, l’avidité et la cupidité peuvent aussi être l’apanage des hommes de religion. D’ailleurs, cette histoire n’est pas aussi étonnante que ça, mais elle reste intéressante à raconter, dans la mesure où elle reflète l’incapacité de l’administration à avoir une vue d’ensemble sur les activités de ses fonctionnaires.

L’imam en question officiait, jusqu’à fin novembre 2017 dans une mosquée hors de sa wilaya et où il se présentait tous les jours avec assiduité pour mener la prière. Dernièrement, ce dernier refusait d’accomplir sa mission limitant ses apparitions à la prière hebdomadaire du vendredi. Ce comportement suspect a éveillé les soupçons, ce qui a conduit les autorités à enquêter sur son cas.

ALG 24, le site internet qui a rapporté cette information a révélé que l’imam en question s’est porté candidat aux élections locales sur une liste FLN. Ce dernier s’est même fait élire dans la commune d’El-Ksour, dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj. Pour garder l’ancien salaire, le nouveau et tous les privilèges qui en découlent, il a décidé de ne pas déclarer sa situation aux autorités.