La chaine de télévision Ennahar a annoncé aujourd’hui l’abandon de sa série télévisée « Bogroun » qui devait être diffusée durant le mois de Ramadhan. Annoncé comme étant « la plus grande production télévisuelle 100% Algérienne », ce projet n’a pu finalement trouver les financements nécessaires.

La chaine n’a pas donné de détails concernant le taux d’avancement de la réalisation. À cet effet, le directeur de ce média, Anis Rahmani, a signalé sur son compte « twitter » qu’ »Ennahar » ne dispose pas des moyens suffisants pour financer ce travail.

« Habituellement, c’est les sponsors qui financent ce genre de production », at-il expliqué, ajoutant que les négociations avec ces derniers n’ont pas abouti.

La série en question est un mélange la science-fiction, fantastique, et l’histoire. Elle relate l’histoire d’ »un voyage dans le passé fait à l’aide d’une horloge magique ».

Parmi les acteurs ayant pris part à ce travail, on peut citer Hamid Achouri, Kamel Bouakaz, Rym Ghazali, Fawzi Saichi et Nawal Zaater. Auparavant, la chaine de télévision « Echourouk » avait également abandonné une importante production, en l’occurrence « Raïs Korso » qui devait remplacer « Achour El Acher » avec les mêmes comédiens, à savoir Salah Ougrout et Sid Ahmed Agoumi.

Le PDG du groupe, Ali Foudil, avait évoqué des contraintes financières, même si certains ont soupçonné dans ce cas précis des « pressions politiques » au vu apparemment des messages véhiculés dans cette série. En tous cas, il est clair qu’il y a de moins en moins de sponsors qui misent sur les campagnes publicitaires, à travers le financement des séries et feuilletons télévisés, durant Ramadhan.

Elyas Nour