Les pouvoirs publics ne prendront plus en charge les cachets des artistes étrangers. Dans une note adressée par le ministère de la Culture aux différentes directions wilayales, à propos de l’organisation des festivals, il est clairement indiqué que désormais les budgets alloués à ces événements ne pourront plus servir à payer les cachets des artistes étrangers.

« Seuls les Algériens y bénéficieront », affirme le ministère qui insiste sur le fait que le déplacement d’artistes étrangers en Algérie devra, à l’avenir, être pris en charge par des sponsors.

Advertisement

L’objectif étant énoncé est celui de rationaliser les dépenses et d’encourager les artistes algériens à se produire partout sur le territoire national. Bien évidemment, les boites privées, qui exercent dans le domaine de l’organisation des galas, peuvent ramener à leur guise des chanteurs étrangers, ajoute-t-on.

La venue en Algérie d’artistes étrangers, notamment certaines stars arabes, qui prennent part aux manifestations culturelles organisées en Algérie a toujours suscité la polémique à cause d’énormes masses d’argent englouties.

Elyas Nour