En de football / Feghouli et Mbolhi tournent le dos à Madjer

0
1959

Sofiane Feghouli (Galatasaray, Turquie) et Raïs Ouhab Mbolhi (Al Ittifaq, Arabie Saoudite) ne prendront pas part au prochain stage des Verts. Dans un communiqué rendu public tard dans la soirée de mercredi, le même jour où a été publié la liste des 24 joueurs concernés par ce regroupement de juin, la FAF a rendu public un communiqué dans lequel elle annonce le « forfait » de ces deux joueurs.

« Sofiane Feghouli et Raïs Ouhab Mbolhi ne seront pas dans le groupe qui disputera les rencontres amicales du 1er juin face au Cap-Vert et du 7 juin 2018 face au Portugal. Ils sont officiellement forfaits pour ces deux matches », a indiqué l’instance fédérale.

Tentant de justifier ces désaffections, la Fédération a signalé que « Sofiane Feghouli a informé la Fédération qu’il était blessé au tendon d’Achille et donc indisponible pour les deux matchs amicaux du mois de juin ». Mbolhi, lui, « a demandé à être dispensé du stage ». « À l’arrêt depuis la fin du championnat en Arabie Saoudite survenue en avril, le gardien de but international algérien ne se sent pas en mesure de répondre, à l’heure actuelle, aux sollicitations de la sélection nationale et souhaite donc reporter sa venue pour les prochaines échéances », explique-t-on à propos du portier algérien.

Or, dans un passé pas très lointain, Mbolhi a assuré cette mission à des moments où il était resté sans clubs pendant de longs mois. D’autre part, pour le cas de Feghouli, s’il s’agissait réellement d’une blessure, le staff se serait comporté comme il l’a fait avec Halliche, c’est-à-dire le convoquer et le faire examiner par le médecin de la Fédération, même si des informations circulent sur le refus de ce dernier de venir aussi.

Marginalisé par Rabah Madjer depuis son arrivée à la tête de la sélection en octobre dernier, Feghouli et Mbolhi n’avaient apparemment pas accepté la manière avec laquelle ils avaient été écartés. Tentant d’assumer ses déclarations passées sur les plateaux de télévision à propos des joueurs locaux, Madjer a rayé de ses listes plusieurs éléments « pros » pour les remplacer par des « locaux ». Ses tentatives se sont finalement avérées vaines.

Aujourd’hui, il se rend à l’évidence qu’il y a dans le championnat national très peu de joueurs qui puissent évoluer dans le haut niveau. C’est pour cela qu’il est revenu vers les anciens cadres. Et ces derniers, du moins pour certains d’entre eux, ne le lui ont pas pardonné. Il faut rappeler que ce prochain stage sera ponctué par deux rencontres amicales, respectivement face au Cap-Vert, le 1er juin, au stade du 5 juillet, et le Portugal, le 7 juin à Lisbonne.

Elyas Nour