Le ministre de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche, Abdelkader Bouazghi, a annoncé l’élaboration d’un programme spécial pour la lutte contre les feux de forêts lors de la prochaine période

Alors que 53.571 hectares ont été touchés par les incendies durant l’été dernier au niveau de 18 wilayas, faisant ainsi 4 morts et de grosses pertes matérielles, le ministre a fait savoir que “le secteur s’est doté de moyens modernes de prévention et d’intervention dont 44 camions citerne (poids léger) conçus spécialement pour la lutte contre les incendies.
Outre la dotation des agents de forêts de 4.600 combinaisons anti feu, 5 colonnes mobiles d’intervention couvrant 5 régions du nord du pays ont été déployées.Le ministre a également évoqué la possible utilisation, pour la première fois, de moyens aériens, dont des Canadairs, dans la lutte contre les incendies sans donner de précision supplémentaires
Abdelkader Bouazghi, a souligné l’importance de la coordination entre les différents intervenants notamment l’administration des forets et la protection civile, appelant à “l’instauration d’un système réussi sur le terrain notamment en ce qui concerne l’identification des blocs forestiers et le bon positionnement des moyens d’intervention des deux organes”.
Il a mis en exergue, également, l’importance de la coordination avec l’Agence spatiale algérienne (ASAL) pour exploiter les photos captées par satellite en vue de mieux évaluer les incendies de forêts et à même de promouvoir la coopération avec les services de sécurités pour identifier les causes de ces feux.

Une meilleure exploitation des ressources forestières

Par ailleurs, M. Bouazghi a souligné l’impératif d’investir dans les potentialités forestières à travers l’exploitation et le transfert du bois, de liège, des arbres fruitiers et des plantes médicinales, s’engageant à accompagner toutes les initiatives en la matière à condition de respecter le cahier de charges relatif à ces activités.
Mettant en avant le rôle “majeur” que jouent les forêts de divertissement dans la préservation des forets par ses exploitants, le ministre a révélé que son “département s’attèle à autoriser l’exploitation de 141 forêts de divertissements y compris 71 forets dont le décrets a été promulgué.
Evoquant les programmes destinés à la préservation des ressources forestières, il a fait savoir que le plan national de boisement visant la protection des forêts contre les dangers et la consolidation des écosystèmes avait touché jusqu’au moment 800.141 hectares sur 1.245.900 hectares concernés par le boisement.
Les opérations programmées, à cet égard, lors des dernières années, ont été orientées, selon M. Bouazghi, au “boisement bénéfique”, basé sur les arbres fruitiers dont les oliviers, ce qui permettra d’augmenter la production de l’huile d’olive dans les années à venir.

Rédaction AF