Interrogé sur la publication des sujets des examens nationaux quelques minutes à peine après le début des examens, en ce qui concerne les épreuves de 5 e et du BEM, le porte-parole du CNAPESTE Mesaaoud Boudiba a soutenu que les auteurs de ces divulgations sont des gens bien introduits et très influents ce qui les rend intouchables.  

« Les fuites de sujets ne se sont pas interrompues ces dernières années et cela prouve que les véritables instigateurs évoluent dans des cercles protégés ayant reçu la garantie qu’ils ne seront pas inquiétés », a-t-il soutenu en répondant à une question du site internet Sabqpress.

Pour l’intervenant, les enquêtes menées notamment l’année dernière sont arrivées à la conclusion que ces fuites ne provenaient pas de l’Office national des examens et concours ainsi que des cercles pédagogiques.

Selon lui, « les auteurs des fuites de la dernière session du BAC évoluent hors du circuit pédagogique et le fait qu’ils n’aient pas été inquiétés nous amène à nous interroger sur les raisons »