Le ministère de l’Habitat a fixé la procédure de payement des logements LPP (logement promotionnel public) pour l’immigration. Les autorités offrent aux Algériens établis à l’étranger un délai de cinq mois pour verser la somme convenue en devise pour entrer en possession du bien.  

Les Algériens de la diaspora devront donc payer une tranche chaque mois.  Le prix d’un logement F3 a été fixé à 58 750 euros, alors que les F4 et F5 couteront respectivement 73 400 et 88 000 euros.

Les souscripteurs devront régler la note avec la devise du pays d’où ils viennent. Pour ce qui est des logements en cours de réalisation, le demandeur s’acquittera de la première tranche (20%), dans un délai n’excédant pas le mois à compter de la date de délivrance de l’ordre de versement. Les tranches restantes ont été arrêtées comme suit : 15%, 35%, 25% et 5%.

L’Entreprise nationale de la promotion immobilière (ENPI), chargée de ce programme, avertit les souscripteurs qu’un défaut de payement de deux tranches successives est synonyme de radiation. En dernier lieu, il est utile de signaler que près de 15 000 immigrés ont procédé, depuis février dernier, date du lancement du programme,  à l’inscription sur le site consacré au LPP. 13 963 d’entre eux sont établis en France.

Elyas Nour

LPP / Les immigrés disposent d’un délai de cinq mois pour payer la totalité du coût de leurs logements
2.7 (53.33%) 6 vote[s]