Selon le ministre du travail,  M. Zemali, « sur les 65 syndicats recensés, 30 ont répondu favorablement à l’appel du ministère du Travail relatif aux éléments de leur représentativité », expliquant que « 17 syndicats ont respecté la forme, alors que 13 autres ne l’ont pas fait ».

En revanche, 35 syndicats n’ont pas répondu à l’appel du ministère et sont, de ce fait, considérés comme étant « non représentatifs », a précisé le ministre, faisant observer que « les syndicats ne disposant pas de 20% de représentativité ne sont pas en droit de revendiquer ou de négocier, d’où  l’obligation pour eux de se mettre en conformité avec la loi ».

M. Zemali a indiqué que l’action de son département « s’inscrit dans le cadre de l’application de la loi, chaque syndicat étant tenu de transmettre annuellement les informations concernant le nombre de ses adhérents à l’employeur et au ministère du Travail ».

« Nous sommes en train de réfléchir sur une procédure dans le but d’assainir la situation, (…) car nous voulons des syndicats responsables et respectueux des la lois de la République », a ajouté le ministre.

Rédaction  AF