La salle de cinéma Mohamed Zinet, se trouvant à Riadh El Feth, à Alger, a été fermée par le ministère de la Culture pour une durée d’un mois. Pour cause, la diffusion d’un film jugé «non conforme» aux us et coutumes algérienne. Une enquête a même été diligentée à cet effet.

À l’origine de cette opération de senseur, la diffusion d’un film intitulé «Borat». Le long métrage réalisé par Larry Charles, est une comédie  dans laquelle on retrouve Sacha Baron Cohen et Pamela Anderson.

Advertisement

La projection du film a été organisée par un cinéclub dans le cadre d’un programme de diffusion de comédies satiriques à l’occasion du mois de Ramadhan. Or, la présence dans le film de quelques scènes jugées « osées» a dérangé certains qui se sont plaints auprès du ministère de la Culture.

Ce dernier a réagi en procédant à la fermeture temporaire de cette salle obscure. Quelques cercles islamistes ont même évoqué une «atteinte à la foi et aux mœurs des Algériens», s’autoproclamant gardiens du temple de la moralité.

Au tout début des années 1990, lors que la déferlante du FIS dissout  s’était abattue sur les communes d’Algérie, l’une des premières mesures qui furent prises était celle de fermer toutes les salles obscures. La fermeture de la salle Mohamed Zinet évoque des souvenirs de cette période trouble.

Elyas Nour