Une caméra cachée tunisienne, produite par Walid Zribi, est entrain de faire le buzz en Tunisie. Cette dernière risque de ne pas être diffusée en raison de multiples pressions exercées dans ce sens.

Dans cette émission, des personnalités politiques, artistiques et sportives sont conviées à une cérémonie à laquelle assiste une personne présentée comme la chargée des affaires israéliennes en Tunisie. Cette dernière propose aux invités de collaborer avec le Mossad en contre partie de fortes rémunérations.

Advertisement

 Ce qui a choqué les tunisiens, c’est que des personnalités ont accepté le deal sans la moindre hésitation. Dans les médias tunisiens, des noms ont été «divulgués». On y trouve ainsi le prédicateur Adel Elmi, qui, pourtant ne cesse de dénoncer l’ «entité sioniste» ou Abderraouf Ayadi, qui se présentait, d’après les médias tunisiens, comme étant l’ «ennemi numéro un d’Israël et cible prioritaire du Mosssad».

L’émission devait, dans un premier temps, passer sur la chaine de télévision «Ettassiaa»,  mais la diffusion a été annulée suite à des pressions. Il y a deux jours, c’est «Tounesna» qui a annoncé sa diffusion, à partir de ce dimanche, avant de faire l’objet de fortes pressions.  Même la bande annonce qui faisait un tabac sur internet a été retirée.

Elyas Nour