Les droits de retransmission de la Ligue 1 ont été raflés en majeur partie par un groupe contrôlé par un fonds chinois.

Pas un seul des sept lots des droits de retransmission de la Ligue 1 mis en vente pour 2020-2024 par la Ligue de football professionnel (LFP) ne revient à la chaîne cryptée Canal Plus. Une première dans l’histoire du foot français.

Advertisement

Pour diffuser des matchs, elle va devoir négocier avec le groupe espagnol  Mediapro, , propriété depuis février dernier du fonds d’investissement Orient Hontai Capital, basé à Pékin. Mediapro qui a mis 780 millions d’euros sur la table pour acquérir la plupart des rencontres du week-end et surtout les plus prestigieuses, celles du dimanche soir. Une nouvelle preuve de l’intérêt marqué que portent au foot européen les hommes d’affaires chinois.

L’offre financière de Mediapro, conjuguée à celle de beIN Sports (320 millions d’euros) et de Free (50 millions d’euros) ont fait la  joie des présidents des grands clubs français. Avec cette somme historique de 1,153 milliard qui leur sera versée chaque année, ils vont pouvoir rénover leurs infrastructures, développer leurs centres de formations et jouer des coudes pour se payer les meilleurs joueurs.

Rédaction AF