L’Akademik Lomonosov, est la première centrale nucléaire flottante conçue par l’agence d’État russe pour l’énergie nucléaire, qui a levé l’ancre après dix ans de recherches. Cette prouesse technologique russe intéresse nombre de pays, dont l’Algérie.

Vingt fois moins puissante qu’une centrale nucléaire terrestre, elle est dotée de 2 réacteurs KLT-40 de 35 MW, d’une autonomie de 3 à 5 ans, et semblables à ceux qui équipent les  brise-glaces. Elle approvisionnera en énergie les 200 000 habitants de la ville de Pevek en Sibérie orientale et les nombreuses plateformes pétrolières de la région.

Ce navire transportant une centrale nucléaire civile promet d’avoir une durée de vie qui peut atteindre 50 ans. Selon des rapports médiatiques russes, cette technologie est convoitée par 15 pays, dont l’Argentine, la Chine, l’Indonésie, la Malaisie et l’Algérie.

Notez cet article