Après avoir publié une vidéo anti-Bouteflika / Layla Haddad agressée à Bruxelles

0
7319

L’ancienne journaliste de l’EPTV, aujourd’hui installé à Bruxelles, et auteur de la fameuse vidéo anti-Bouteflika, a affirmé, hier soir, dans un communiqué, qu’elle était victime d’une agression commise le jour même par deux personnes de type «maghrébin».

«J’ai été victime le 4 juin 2018 autour de 07h50 au pied de mon domicile personnel à Bruxelles, d’une agression verbale et physique par deux individus de type maghrébins», a-t-elle déclaré, tout en signalant qu’ «une plainte a été déposée et une enquête sera diligentée afin d’en déterminer les circonstances et les motivations de cet acte odieux et lâche».

Layla Haddad a tenu à réaffirmer sa «détermination à porter haut et fort» son message de citoyenne algérienne qui «ne sera nullement ébranlé par cette tentative d’intimidation».

Il faut dire que les rapports entre l’Algérie et l’Union européenne sont très  tendus depuis la publication de la vidéo en question. L’enregistrement a eu lieu au siège de la Commission européenne à Bruxelles. Les autorités algériennes reprochent à l’UE sa passivité vis-à-vis de l’utilisation des «symboles» de cette institution «pour porter atteinte aux institutions algériennes».

Jeudi dernier, l’ambassadeur de l’UE à Alger a été convoqué pour fournir des explications. Dès sa sortie du siège du ministère des Affaires étrangères, John O’Rourk a balancé un «tweet» qui n’a pas plu aux autorités algériennes.

Elyas Nour