Cinq personnes ont été condamnées à dix ans de prison ferme par le tribunal criminel de Tiaret, alors que quatre autres ont été relaxées, pour les chefs d’inculpation de constitution d’un groupe armé, possession d’armes à feu et …profanation de tombes.

Dans les faits, il s’agit d’un groupe qui s’est spécialisé dans la récupération des «trésors» cachés par des groupes terroristes qui avaient sévi dans la région durant les années 1990.

Le groupe en question est dirigé par un ancien terroriste qui avait bénéficié des dispositions de la loi portant réconciliation nationale adoptée en 2006. Apparemment, ce dernier était au courant de certains endroits où les fractions terroristes auquel il a appartenu cachaient leur butin.

Près de vingt ans après, il est revenu sur les lieux pour tenter de déterrer ces trésors. Certains furent dissimulés dans des cimetières.

Elyas Nour

Justice / Dix ans de prison à l’encontre des chasseurs de «trésors» dissimulés par les membres du  GIA
Notez cet article