Les femmes algériennes acceptent-elles la polygamie ? Selon des chiffres officiels révélés aujourd’hui par le quotidien arabophone «El Khabar», ils ne sont pas moins de 12 000 Algériens à déposer au niveau des tribunaux, durant ces cinq dernières années, des demandes pour contracter un deuxième mariage.

Des demandes dans lesquelles ils joignent les lettres d’acceptation signées par leurs premières épouses. selon la même source, cela représente 94% des cas.

Advertisement

Ce chiffre est cependant contesté par des spécialistes qui estiment que les statistiques ne reflètent pas la réalité du terrain, dans la mesure où le mariage coutumier (avec la fatiha seulement) est extrêmement présent dans la société et que cela fausse par conséquent toute tentative d’établir des statistiques fiables.

Par ailleurs, le sociologue Houari Belabes a indiqué que bien au contraire, la femme algérienne est foncièrement opposée la polygamie, mais dans beaucoup de cas elles acceptent de «négocier». Selon lui, elle arrive à obtenir des contreparties.

De son côté, la présidente de l'association algérienne « SOS Femmes en détresse », Mme Mériem Bélaala évoque les pressions exercées sur ces femmes qui sont dans la plupart des cas contraintes à accorder leur quitus.

Elyas Nour