Il a été décidé, à l’issue du conseil des ministères qui s’est tenu hier en présence du chef de l’État, de mettre fin à l’opération de distribution des couffins de Ramadhan. Les familles nécessiteuses toucheront, à l’avenir, une allocation financière. Il en ressortira un fichier national servant d’instrument dans l’élaboration de mécanismes de ciblage des subventions.   

Le gouvernement a été instruit hier mardi par le président Bouteflika d’arrêter le programme de distribution du couffin de Ramadhan afin de le remplacer par un autre mécanisme.

Advertisement

« Le chef de l’État a instruit le gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour que cesse le recours à la distribution du couffin de Ramadhan, et que cette action de solidarité de l’État soit réalisée dès l’année prochaine à travers des allocations financières décaissées par chèque ou par monétique », pouvait-on lire dans le communiqué sanctionnant la réunion du Conseil.

Selon les données fournies par le ministère de l’Intérieur, l’opération de distribution des couffins de Ramadhan a coûté 8,4 milliards de dinars cette année. Au total, deux millions de couffins ont été distribués en plus des six millions de repas chauds servis dans 1 300 restaurants dédier à cet effet.

Évoquant le sujet lors de son passage sur les ondes de la radio nationale en qualité d’expert ce mercredi, l’ex-ministre des Finances  Abderrahmane Benkhalfa a soutenu que les nouvelles données qui seront collectées en mettant en place ce nouveau programme peuvent constituer un instrument dans l’élaboration de nouveaux mécanismes de ciblage des subventions. À son sens, la décision prise par le Président de la République constitue un premier dans ce sens.