Plusieurs médias ont relayé hier dimanche l’information selon laquelle, la Tunisie a instauré une taxe exclusive aux Algériens à l’entrée de son territoire. L’information soufrait d’inexactitude et le porte-parole des douanes tunisiennes est intervenu pour la rectifier.

Une taxe de 14 000 DA algériens soit 200 dinars tunisiens a bien été instaurée à l’entrée du territoire tunisien, mais cette dernière ne concerne que les camions transporteurs de marchandises.

Interrogé par le site internet tunisien Business News, le porte-parole des douanes tunisiennes, Haythem Zannad a expliqué que cette mesure décidée dans le cadre de la loi de finances 2018, est liée à une procédure de contrôle des marchandises passées sous « rayons X ».

Cette taxe, le gouvernement tunisien là justifie par les charges importantes engendrées par l’utilisation d’un tel matériel d’inspection. Pour alléger ses dépenses, les autorités tunisiennes ont décidé de faire participer tous les bénéficiaires assurant, par là même, que toutes les nationalités sont concernées et compris les citoyens tunisiens.

Pour ce qui est des bus et des véhicules touristiques, l’intervenant a souligné que la mesure ne les concerne pas et qu’aucune taxe ne leur est imposée.

  

 

Notez cet article