Des habitants de la ville marocaine de Saidia, frontalière avec l’Algérie, ont organisé, hier, sur la plage, un rassemblement pour dénoncer les conditions difficiles dans lesquelles ils vivent et menacer, pour l’occasion, de demander l’asile de l’autre côté de la frontière si jamais leurs doléances ne sont pas prises en charge.

Allant plus loin, ceux-là, manifestant avec le drapeau marocain, ont carrément évoqué l’option d’un suicide collectif si toutes les portes étaient fermées face à eux, y compris l’option de rentrer en Algérie.

Si ces Marocains ont choisi cette plage, jouxtant celle, algérienne, de Marsa Ben Mhidi, c’est parce que les autorités locales leur ont interdit toutes manifestations, indiquent des médias locaux. En tout cas, ce n’est pas la première fois que des citoyens marocains formulent de telles menaces.

Au mois de novembre de l’année dernière, suite au décès d’un citoyen sous les balles des gardes-frontières marocains, des habitants de son village d’origine, le village d’Ahfir, près d’Ouajda, ont également menacé, lors d’une manifestation de colère, de demander l’asile en Algérie. Beaucoup de Marocains, notamment des régions frontalières, vivent dans des situations socio-économiques difficiles. Connaissant les rapports «tendus» entre les pouvoirs des deux pays, ceux-là ne trouvent pas mieux que de menacer leur gouvernement d’aller chercher l’asile chez le voisin.

Elyas Nour

Vidéo / Des Marocains menacent de se «réfugier» en Algérie
4.4 (88.89%) 9 votes