Interrogé sur l’affaire du maire Don Juan de Sidi Bel Abbès, le porte-parole de RND, M. Seddik Chihab, s’en est lavé les mains. Pour le RND, l’élu ne comptait pas parmi les militants du parti au moment des faits.  

L’affaire du maire RND de la commune de Ras El Ma, Slimane Guendouzi  embarrasse la direction du parti d’Ahmed Ouyahia. L’élu a été filmé en pleins ébats  à l’intérieur même de son bureau. Pour éviter d’être mêlé à ce scandale, le RND insiste sur le fait que l’intéressé était membre d’une autre formation politique au moment des faits.

Advertisement

« Ce président d’APC actuellement membre du RND, était élu lors de son mandat précédant sur la liste d’un autre parti. Les actes indécents dont il a été auteur ont été commis en 2013, ce qui disculpe totalement le RND », a souligné M. Chihab.